Comment réaliser un investissement locatif sans apport ?

Comment réaliser un investissement locatif sans apport
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Bonjour à toutes et tous, je reprend du service après un moment d’inactivité suite à des obligations professionnelles très prenantes (trop ?) ces deux derniers mois. Je souhaite aujourd’hui vous apporter de la valeur grâce à ce nouvel article s’intitulant “Comment réaliser un investissement locatif sans apport”.

Dans cet article, je vais vous apporter les réponses et solutions vous permettant de pouvoir, quelque soit votre situation et vos revenus, vous lancer dans l’investissement immobilier et commencer ainsi à capitaliser pour votre avenir et même votre présent 😉

Pourquoi dis-je cela :

Pour votre avenir dans le sens ou cela vous garantira un patrimoine immobilier et donc une “valeur immobilière”. Comme vous pouvez le deviner, l’immobilier étant de la pierre, cela ne peux pas disparaître. Il s’agit donc d’un investissement malin et réfléchi.

Pour votre présent car en réalisant un investissement rentable, vous générerez du Cash-Flow tous les mois et ainsi vous ajouterez du beurre dans vos épinards comme dis l’expression 😉

Cela pourrais bien vous libérer du temps et ainsi vous permettre de voyager, profiter d’avantage de votre famille et bien plus encore.

Ceci étant dis, revenons en à notre sujet principal qui se trouve être comment réaliser un investissement locatif sans apport.

Quelles en sont les points incontournables :

Une gestion de vos comptes carré et maîtrisée (scoring bancaire),

Que pouvons nous entendre par la : L’importance est de faire en sorte que vos comptes soient toujours “propres” ! Vous avez à aujourd’hui des rentrées d’argents liées à votre activité principale c’est à dire votre travail, et peux être même d’autres sources que vous avez réussi à mettre en place comme peut être une activité en extra comme de la vente de produits par correspondance ou bien vente de produits en réunion etc.

  • De ce fait, l’argent entrant doit être géré avec intelligence.

Ce que je vous conseil, c’est de mettre 10% MINIMUM de ces revenus de coté tous les mois et dès qu’ils arrivent sur votre compte. Par exemple, si vous venez de toucher 2000€, vous capitaliserez 200€.

Le fait de “vous payer” en premier sera gratifiant et de même vous gérerez votre mois et votre budget en fonction du reste à vivre.

En sens inverse, il est fort à parier que vous auriez utiliser la quasi totalité de ce revenu car finalement c’est un réflexe humain, nous sommes tenté par de nombreuses choses et lorsqu’il reste encore un peu de possibilités, pourquoi s’en priver ? 🙂

Le faire augmentera considérablement vos chances de voir votre banquier vous prêter facilement de l’argent car il sera conscient que vous êtes tout à fait capable de gérer un budget.

  • Deuxième point très important également, le fait de ne jamais vous trouver dans le rouge.

Ça, c’est rédhibitoire pour un établissement bancaire et nous pouvons les comprendre !

Serions nous enclins nous même à prêter plusieurs dizaine de milliers d’euros à une personne ayant une gestion de ses comptes hasardeuse ? La réponse est non.

  • Dernier point, les prêts à la consommation.

Cela diminue fortement le scoring bancaire car votre banque partira du principe que si vous avez dû à un moment donné vous tourner vers ce type de prêt, c’est que vous aviez envie de vous faire plaisir mais pour autant sans en avoir les moyens.

Ainsi, acheter un iPhone 11, un vélo d’appartement ou encore une voiture de sport financé par exemple n’est pas une bonne idée. Cela réduira votre capacité d’emprunt par la même occasion.

Je vous invite à prendre connaissance d’un article déjà publié qui vous apportera d’autres conseils de qualité concernant la gestion de vos comptes. Pour y accéder cliquez ici 🙂

Un dossier bancaire concernant votre souhait d’acquisition en béton,

Nous entrons sur un sujet de forte importance. J’ai déjà écrit plusieurs articles sur le sujet vous expliquant en détails la manière de rechercher un bien immobilier locatif de qualité.

Et c’est exactement ce point qu’il va vous falloir bichonner.

Premièrement pour vous garantir d’acquérir un bien rentable et ainsi générer du Cash-Flow,

Deuxièmement le fait de présenter un bien de valeur à votre banquier et de savoir lui expliquer pourquoi il s’agit d’une bonne affaire.

Être capable de lui expliquer de A à Z le pourquoi du comment de votre choix va l’impressionner. D’autant plus que peu de personne connaissent le jargon bancaire que  vous emploierez lors de votre entrevue (le cash-flow brut puis net puis net-net, la manière de calculer une rentabilité, le choix du LMNP, etc.).

De même, votre tenue vestimentaire et votre assurance jouera en votre faveur lors de cet entretien. Ne venez pas en pyjama renfermé sur vous même, les yeux au sol et complètement apeuré. Soyez au contraire dans la peau d’un Investisseur Rebelle, bien sapé avec un jolie chemise de Business man, bien droit le torse bombé et avec une assurance inébranlable !

Ainsi, le fait d’aller lui demander de vous prêter de l’argent tombe sous le sens. Il n’aura aucun mal à le faire sachant qu’il sera quasi garanti de se faire rembourser dans les temps.

Cela s’appelle la gestion des risques.

Le financement dis à 110%.

 

Nous voici au moment tant attendu de cet article ! Le financement à 110% :

Un fois toutes les étapes précédemment remplie vous pouvez vous permettre de demander un financement à 110%.

Mais qu’est ce donc que cette bête là ??

Il s’agit du fait de demander un financement total. Total dans le sens ou serons pris en charge par votre banque :

  • Le coût de votre futur acquisition immobilière locative,
  • Les frais de notaire,
  • Les frais d’agence,
  • L’ameublement (sous certaines conditions) dans le cas d’une location sous le régime LMNP,
  • Les travaux qui pourraient être nécessaire avant mise en location.

Mais est-il réellement possible que ma banque m’accorde ce type de prêt ??

OUI, en ayant suivi les étapes précédentes, votre conseillé comprendra votre projet, aura évalué l’intégrité et la rentabilité de celui-ci et donc le validera.

En conclusion,

  1. vous aurez réaliser un investissement locatif sans apport en empruntant la totalité des frais nécessaire à ce projet,
  2. Votre locataire paiera vos mensualités à votre place,
  3. Vous dégagerez un Cash-Flow positif et donc un revenu complémentaire mensuel,
  4. Vous entrerez dans le monde de l’entrepreneuriat et de l’investissement immobilier.

J’espère que cet article intitulé “Comment réaliser un investissement locatif sans apport” vous a plu et si c’est le cas, partagez le sur vos réseaux sociaux, cela permettra à vos amis de pouvoir découvrir une nouvelle façon d’entrevoir l’avenir et cela me permettra d’augmenter ma visibilité sur internet 🙂

De même, si vous souhaitez vous lancer, écrivez moi en commentaires quelle sera votre première action, celle qui démarrera la machine 😉

A bientôt les Rebelles Intelligents !


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

2 Comments

  1. La première action que j’ai mise en place : le contrôle de mes finances personnelles.

    En ce qui concerne le réflexe humain de tout dépenser sans penser quand on a une rentrée d’argent, il y a une très belle métaphore dans Profit First de Mike Michalowicz : celle du dentifrice.

    Quand le tube est plein, on en met un gros pâté sur la brosse à dent, on en fait même tomber par terre. C’est pas grave. Mais quand le tube est vide, on devient hyper créatif pour optimiser les ressources et en créer de nouvelles !

    La gestion de ses comptes est fondamentale dans l’immobilier. Le profit d’abord, le plaisir ensuite !

    • Salut Gwen,
      Merci pour ton retour d’expériences et ta vision personnelle. C’est important pour moi d’avoir l’avis de lecteurs ayant déjà investi ou souhaitant le faire à plus ou moins long terme.
      A bientôt ! 🙂

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*